Même les violettes ont de la mémoire